Logo du Club Fédéractive le compte de twitter officiel

Comment concilier performance financière et économie solidaire ?

Les dernières rencontres PhiTrust qui se sont tenues à Paris le mercredi 17 décembre 2014 ont retenu le thème suivant : investissement à impact et inclusion financière.

Qu'est ce que l'investissement à impact ?

Les récents travaux du G8 ont permis de préciser cette notion d'investissement à Impact (traduction de l'impact Investing): l'investissement à Impact est un investissement qui cible les entreprises ayant dans leur objectif ou leur mission celui de répondre à un enjeu sociétal (social et/ou environnemental) tout en recherchant une pérennité financière.
L'investissement à Impact Social concerne plus particulièrement les investissements ciblés sur les entreprises privilégiant leur mission sociale tout en visant la rentabilité .

Pourquoi l'investissement à impact ?

Aujourd'hui, dans le monde de la finance, un bon investisseur recherche le meilleur rendement possible pour son capital. S'il a un esprit un peu philanthropique, il fait don d'une partie de ces gains à des associations ou des projets qui ont un fort impact social et dont la mission le touche d'une manière ou d'une autre.
Certains estiment que ce modèle de capitalisme a ses limites et ont voulu tirer des enseignements de la crise de 2008.
L'idée de l'investissement à impact est de concilier ou de combiner ces deux objectifs : rechercher une performance financière tout en investissant dans des sociétés développant des produits ou des services en vue d'un bénéfice social ou environnemental.

Un pionnier

Dès 2003, Sir Ronald Cohen, célèbre financier britannique, soucieux d'apporter sa contribution à la résolution des problèmes sociaux, veut  "exploiter les moteurs les plus puissants du capitalisme : l'entrepreneuriat, l'innovation et le capital ". Il réfléchit notamment  à une nouvelle forme de financement social rémunéré en fonction des résultats. Si le secteur de l'économie sociale et solidaire peut mesurer l'impact de son action, les Etats, les Fondations ou tout autre acteur concerné  pourraient alors rémunérer des investisseurs privés en fonction des résultats. Ce modèle peut être étendu également aux enjeux environnementaux.

Des acteurs de l'investissement à impact

Uli Grabenwarter, président de European Impact Investing Luxembourg et responsable des activités à impact pour le Fonds Européen s'inspire de Ronald Cohen et a repris des recherches sur la création d'un modèle qui permet de conciler rendement financier et impact social. Il est urgent selon lui de changer notre perspective sur le modèle économique actuel.
Comme monsieur Jourdain qui faisait de la prose sans le savoir, PhiTrust partenaires fait de l'impact investing depuis de nombreuses années. Il partage cette idée qu'il est nécessaire de concilier rentabilité financière et impact social. Olivier de Guerre, président de PhiTrust partenaires précise que les travaux du G8 sur l'investissement à Impact ont abouti à des recommandations aux gouvernements concernés. La France et l'Europe se sont dotées d'un cadre législatif qui donne des garanties aux investisseurs pratiquant l'investissement à Impact. Il existe en France une loi sur l'économie sociale et solidaire (ESS) et au niveau européen une régulation sur les European Social Entrepreneurship Funds (EuSEF) dans le cadre du Social Business Initiative à Bruxelles). Ceci devrait encourager de nouveaux  investisseurs à rejoindre ces pionniers.

Pour aller + loin
http://www.paperjam.lu/news/une-societe-dimpact-au-luxembourg
http://www.peoplesphere.lu/linvestissement-responsable-ouvre-de-nouvelles-perspectives-a-la-place

Commentaire (0)